L’invitation

Difficile de ne pas trop en dire au lecteur de cette chronique si l’on veut décrire le sujet de ce roman graphique.

Celui-ci raconte de façon tout à fait originale le pari de l’amitié. Un pari idiot dont on prend le risque de la déception. Cette histoire amène une interrogation sur ce qui peut fonder une amitié. Celle-ci peut elle simplement reposer sur un moment de folie où la capacité à se dépasser suffit à séduire à tout jamais deux hommes pourtant prompts à se décevoir réciproquement ? Et comment entretenir ce lien sinon en ranimant ce petit grain de folie qui permet de se trouver.

Un ouvrage de lutte contre l’assoupissement amical.

La Figue.

Panique en Atlantique – Une aventure de Spirou et Fantasio

Quelle frénésie que cette histoire. A tel point qu’on a plus l’impression de voir un dessin animé américain rythmé que de lire une bande dessinée. Manque juste un petit « that’s all folks » en conclusion de l’album. Le graphisme proche de bon nombre de cartoons, les gestuelles et les expressions très outrées renforcent ce sentiment d’être devant une animation de Warner Bros. Il ne manque que des bruitages de démarrage de course poursuite ainsi que des personnages reconstitués après chaque explosion de dynamite.

De ce point de vue Fabrice Parme réussit son immersion dans les années 50 moment de cette histoire. Le scénario enchaine les situations loufoques : certains fans n’apprécieront pas ce dévergondage mais après tout l’esprit du one shot est de laisser différents auteurs interpréter à leur façon la série. Alors pourquoi bouder cette aventure de Spirou et Fantasio qui laisse peu de temps au répits et pas une seconde à l’ennui.

La Figue