Histoires d’en ville – Intégrale

Les lecteurs de polars retrouveront parfaitement le climat du genre dans cette compilation des trois tomes de cette série initialement appelée Rochecardon, du nom du quartier lyonnais où se déroule cette histoire.

Berton, en plus du décor, plante des personnages qui s’ils sont typiques du roman policier – un policier ivrogne à la retraite, un parrain, de jeunes zonars – sont creusés suffisamment pour être tout à fais crédibles. Le traitement graphique particulièrement raffiné dans sa colorisation permet de humer le quartier et la ville. Du fait des personnages choisis et de l’ambiance sanglante du scénario, on s’attend à une dénouement très noir. Cependant l’auteur opte pour une fin plutôt heureuse et porteuse d’espérance sans pour autant ôter à ce polar son caractère âpre et rugueux.

La figue

Envers et contre tout – Jazzz Maynard

L’histoire prend une tournure ultra-sanglante dans ce dernier tome. Le graphisme de Roger trouve ici sa pleine expression. L’influence manga, qu’on décelait déjà dans les tomes précédent au travers des scènes dynamiques, est flagrante dans cet épisode. Les vilains ont des têtes incroyables et on a l’impression sut certaines planches d’être plongé dans un épisode de Ken le survivant.

La violence et la cadence de l’histoire sont en adéquation avec le style graphique. Les quelques observations critiques faites pour le tome 2 n’ont ici plus lieu d’être. Le sordide de l’histoire et la cruauté des personnages sont appuyés de manière à faire de l’histoire un vrai roman noir. Les méchants sont vraiment détestables et le lecteur n’a aucune pitié quand ceux-ci sont dépecés par des gentils qui eux-même ne sont jamais tout à fait innocents. Un peu plus d’introspection pour les personnages donnera dans les tomes à venir plus d’épaisseur à une série qui démarre plutôt bie